Ecran Fantastique #382

Dans ce numéro de l’Ecran Fantastique: mon interview du grand Frank Henenlotter ainsi que celles de Nick Jongerius à l’occasion de la sortie de « The Windmill Massacre » et de Dick Maas, réalisateur culte de L’ascenseur, qui présentait ici son nouveau film « Prey« .

Extrait de l’entretien avec Frank Henenlotter: « J’ai grandi à Long Island qui se situe à quarante minutes de la ville de New-York. Et dans chaque ville de Long Island se trouvait un ou deux cinémas. À huit ans on pouvait aller voir des films seul parce que les week-ends, ils faisaient des séances spéciales pour les enfants où seuls les parents pouvaient entrer. C’était un espace sécurisé qui leur permettait de déposer leurs enfants au cinéma pour les faire sortir de la maison. Et quel que soit le film d’horreur qui passait, ils pensaient que les enfants pouvaient le voir. Je voyais donc des choses incroyables que je ne comprenais pas encore totalement comme Le cirque des horreurs et Les maîtresses de Dracula. J’avais une dizaine d’années et je ne savais pas ce qu’était le sexe mais j’étais fasciné par ces décolletés, surtout sur ces grands écrans. »

dsc_0298 dsc_0302

Extrait de l’entretien avec Nick Jongerius: « En Hollande, tout est très doux et policé, et je ne voulais pas de cela dans le film parce que ça n’a absolument rien d’effrayant. Mais ce que je dis à travers le personnage du guide, c’est qu’Amsterdam n’est pas un endroit aussi agréable qu’on le laisse entendre. Je suis né dans un petit village de campagne et quand je venais à Amsterdam, j’étais terrifié par le bruit et l’agitation. De plus, dans les années 80, la ville souffrait d’un taux élevé de criminalité et tout cela m’a beaucoup marqué. Donc, quand le guide parle de la « véritable Hollande », il parle de celle qui n’est pas cette ville du péché. Pour lui, comme pour moi, Amsterdam est une ville mortifère. »

The Windmill Massacre dsc_0317 dsc_0318

Extrait de l’entretien avec Dick Maas: « En effet, je suis un auteur. À moins qu’être un auteur signifie être un réalisateur de films ennuyeux (rires). Je suis un auteur dans le sens où j’initie tous mes films, je les écris, les mets en scène, fais la musique et je les produis. Tout ce qu’on voit à l’écran vient de moi. Il n’y a pas beaucoup de réalisateurs en Hollande qui écrivent leurs propres scénarios et exercent un contrôle total de leurs films. Je suis l’un des seuls à pouvoir le faire.  »

ecran fantastique n 382

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s