Ecran Fantastique #385

Dans ce numéro d’avril, je parle de LOGAN qui m’a mis une sacrée claque.

Extrait de la critique: « La relation de Logan avec Laura est ainsi aux antipodes de ce qu’on pouvait attendre de ce type d’alliance incongrue, la jeune fille ne portant jamais l’espoir d’une renaissance ou d’un pardon pour Wolverine. Logan est un véritable anti-héros, antipathique et distant du début à la fin du film. Il est incapable d’affection, impuissant face à des tourments intérieurs qu’il ne parvient jamais à exprimer. C’est là que réside la plus grande ambition du film, jamais cette intériorité maladive n’est exprimée par des mots mais seulement à travers les images, la lumière et la musique. L’influence derrière ce choix périlleux est à trouver du côté des années soixante-dix et les films américains empreints du désespoir de la période post-Vietnam tels que Taxi Driver ou Macadam à deux voies. Comme dans ces derniers, Logan ne donne pas toutes les clefs au spectateur mais choisi au contraire de le laisser décider par lui-même s’il reste ou non quelque chose de bon en Logan. Il en résulte un spectacle hermétique qui, à l’image de la figure dont il fait le portrait, est avare de sentiments. »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s