Ecran Fantastique #390

Quelques mots sur le très bon Seven Sisters mais surtout, surtout!, mon entretien avec Darren Aronofsky, dans le n°390 de l’EF.

  • Seven Sisters: « Relevant là un défi pour le moins ardu, rappelant la brillante partition effectuée par Tatiana Maslany et ses clones dans la série «Orphan Black», l’actrice suédoise insuffle une vie propre et une personnalité unique à chacune de ces sœurs. Grâce aux différentes facettes et aptitudes qui composent le groupe des sept jumelles, l’une étant par exemple apte au combat, l’autre à l’informatique, les scènes d’action sont toutes motivées par une dynamique d’entraide familiale pour le moins unique rappelant celle de la série «Sense8» des sœurs Wachowskis. »

  • Critique de Mother! & entretien avec Darren Aronofsky.
  • Extrait de la critique: « Poursuivant son goût pour l’allégorie, l’auteur de The Fountain s’attache à plusieurs reprises à illustrer littéralement à l’image les tourments intimes de son personnage comme lorsque, dans une scène d’une incroyable intensité, les contractions de la mère provoquent de véritables tremblements de terre. Le récit navigue entre plusieurs genres, du mélodrame au film d’horreur, pour finalement devenir totalement inclassable. Darren Aronofsky se réapproprie en fait des codes simples, du son des pas sur le plancher, une ampoule qui éclate, une maison qui semble avoir une vie propre, les détournant, les subvertissant pour aboutir à une expérience sensorielle totale et jusqu’au-boutiste. D’une ambition folle, le film s’évertue à laisser un large champ interprétatif permettant au spectateur de projeter sur lui les théories les plus bigarrées. Outre les nombreux symboles bibliques qui pourraient orienter une vision spécifique de l’histoire, le récit propose une variation brillante sur le thème de la muse. Face à cet écrivain égoïste qu’incarne Javier Bardem, la mère est abusée, exploitée par son mari qui en extrait son inspiration artistique coûte que coûte, quitte à la détruire dans le processus. Mother ! est une réflexion désabusée sur le rôle de l’artiste qui doit apprendre à faire passer sa vie privée avant sa vie publique, ce qu’il n’arrive ici jamais à faire, délaissant ses responsabilités de mari et de père au profit de son œuvre et de sa célébrité. Extrême et radical, ultra-violent et profondément nihiliste, Mother ! est une œuvre unique portée par une liberté totale qui ne laissera personne indifférent. »

  • Extrait de l’entretien: « – Dans le film, vous opposez le thème de la création à celui de la destruction, est-ce que, pour vous, l’un ne va pas sans l’autre ?
    – C’est en tout cas quelque chose qui prend racine dans de nombreuses traditions. Si nous revenons au thème de la nature, nous pouvons observer ce phénomène. Par exemple lorsque des déforestations mènent à la naissance de nouveaux écosystèmes. Les ouragans comme Harvey [qui dévasta le Texas en août 2017] n’ont pas seulement un impact majeur sur la vie humaine mais sur de nombreuses espèces. Chaque jour, il y a de la vie qui naît de ces catastrophes naturelles. D’un point de vue théologique, la première histoire de la Genèse montre la Création et dix générations plus tard, il s’agit de destruction. Dieu répète ce schéma encore et encore. Si on s’intéresse aux Mayas, à l’empire romain, on remarque que tous ces grands royaumes grandissent encore et encore puis finissent par s’affaisser, souvent à cause de catastrophes naturelles. La dernière théorie concernant les Mayas veut qu’ils détruisirent une partie de la forêt environnante pour construire leurs habitations et que leur écosystème s’effondra totalement à cause de leurs actions néfastes sur leur environnement. Je pense donc effectivement qu’il y a de nombreux cycles qui prouvent ce rapport entre création et destruction. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s