Ecran Fantastique #392 & #393

Quelques publications dans l’EF avec notamment mon entretien de Xavier Gens à l’occasion de la sortie de son très beau COLD SKIN.

  • Dans le numéro de décembre, j’ai donné quelques impressions sur A GHOST STORY, qui ne m’a pas totalement convaincu.

J’ai aussi discuté avec Juliana Rojas et Marco Dutra, réalisateurs de LES BONNES MANIÈRES, un très joli film de loup-garou brésilien qui sort très bientôt dans nos salles.

Extrait de l’entretien: « – Vous êtes vous inspiré de ces religions pour votre propre film ?
Marco Dutra : Le mythe du loup-garou est très populaire au Brésil. Il n’est pas perçu comme une créature étrangère comme peut l’être le vampire par exemple, il fait véritablement partie du folklore local. Ses attributs sont similaires à d’autres cultures mais il est ici mêlé à des traditions religieuses et mystiques très spécifiques. C’est un pays qui est encore aujourd’hui très influencé par des légendes issues des esclaves africains, des indiens et des colons européens comme les portugais. De nombreuses croyances se sont mélangées de façon étrange avec le temps et c’est pourquoi un grand nombre de brésiliens ont plusieurs systèmes de culte. Le loup-garou est le miroir de ce sentiment religieux. Il y a ainsi de multiples moyens de devenir cette créature mais habituellement la transformation est liée à une problématique morale. Par exemple lorsque l’enfant est issu d’un inceste, d’une relation avec un prêtre ou s’il n’a pas été baptisé. Les différents rituels qui permettent de le soigner reflètent aussi cette multiplicité des traditions et la façon dont le Brésil a absorbé des mysticismes étrangers. Le fait de laisser de la nourriture et des vêtements dans un coin de la pièce provient par exemple de la culture africaine du sacrifice. »

  • Dans le numéro de janvier, j’ai eu la chance de parler avec l’excellent Xavier Gens.

Extrait de l’entretien: « – Cold Skin est un film plutôt austère, avez-vous peur de vous aliéner le public qui vous suit depuis Frontières ?
C’est quelque chose auquel je ne pense pas du tout. J’ai fait un film avec le cœur de la manière la plus honnête possible. J’ai avant tout pensé à mon ambition et mon envie en tant que cinéaste. Cold Skin est une véritable proposition de cinéma, c’est une œuvre qui ne plaira pas à tout le monde. Je n’ai pas cherché à plaire à qui que ce soit, mon intention était de respecter l’histoire que j’avais à raconter et retranscrire fidèlement ce livre que j’avais adoré. Il n’y avait donc aucun «fan service» dans mon approche, aucune envie de satisfaire un public plutôt qu’un autre. J’ai cherché à respecter le livre à la lettre. Par exemple, la voix off correspond au journal intime du personnage dépeint dans le roman que avons entièrement introduit dans la narration. Sur ce point, l’une de mes principales références était Danse avec les loups de Kevin Costner avec lequel Cold Skin partage les thèmes de la solitude et du rapport émotionnel à la nature. »

Je suis heureux d’avoir pu défendre un petit film de genre français, MERRICK, et d’en parler avec son jeune réalisateur Benjamin Diouris.

Extrait de l’entretien: « – Qu’est ce qui vous attire dans le film post-apocalyptique ?
Ce qui m’a d’abord attiré dans ce genre, c’est la poésie, le lyrisme qui s’en dégage, notamment grâce aux endroits déserts et aux paysages ravagés. Il me permettait d’installer des ambiances oniriques, comme dans les films de guerre où, après la bataille, on peut voir un champ silencieux et vide. J’adore ce type d’ambiance au cinéma. Ensuite, l’univers post-apocalyptique sert ici de métaphore du monde dévasté du personnage principal, Merrick, qui a perdu sa fille. Quand on perd un proche, l’univers s’effondre en quelque sorte. Je trouvais cette idée intéressante. »

Autre petit film passionnant, THE LAPLACE DEMON que j’ai vu à L’Étrange Festival.

Extrait de l’entretien: « – À quel genre appartient Le démon de Laplace ?
J’ai très consciemment cherché à ce qu’il n’entre dans aucune case. C’est à la fois un film d’horreur, un film fantastique et un véritable thriller. Le métrage n’est jamais sanglant par exemple mais il contient de nombreux éléments surnaturels et fantaisistes. Je voulais réaliser quelque chose d’unique et d’étrange qui ne corresponde à aucune mode contemporaine. Notre ambition était de pousser le rationnel à tel point qu’il deviendrait irrationnel. En explorant de façon réaliste cette question du libre arbitre, elle mène inexorablement à des idées fantastiques. C’est cette approche que nous avons privilégié. »

Et enfin, j’ai discuté avec un jeune réalisateur coréen, UM Tae-Hwa de son VANISHING TIME, une variation étonnante sur le thème du voyage dans le temps.

Extrait de l’entretien: « – Pourquoi avoir choisi de traiter les éléments merveilleux sous l’angle du drame ?
Je ne voulais pas qu’ils constituent le cœur du film mais qu’ils servent plutôt son ambiance, son atmosphère. Lorsque j’ai commencé l’écriture de Vanishing Time, j’avais en tête de réaliser un thriller sur une jeune fille et un garçon soudainement devenus adultes. Mais à ce moment-là en Corée, il y a eu une catastrophe très marquante, le naufrage du MV Sewol. C’est un drame qui s’est déroulé en 2014 et où plus de trois cent lycéens ont perdu la vie. Les Coréens ont été traumatisés par cet événement et moi aussi, c’est pour cette raison que j’ai choisi de modifier l’intrigue de mon film. Il faut savoir que durant cet épisode, tous les médias du pays ont étouffé l’affaire, ils ont menti et raconté que tout le monde sur le navire était sain et sauf. Ils ont rapporté que la police maritime était sur place, ce qui était faux. Le gouvernement a laissé ces enfants mourir. J’ai alors commencé à questionner le vrai du faux dans mon quotidien et à me demander à qui je pouvais faire confiance dans les médias et dans ma vie personnelle. Je me suis profondément remis en cause là-dessus et c’est pourquoi le drame a pris le dessus sur le fantastique dans mon scénario. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s